Animer les Journées du Patrimoine pour Kering

Pour les Journées européennes du Patrimoine, le 17 et 18 septembre 2017, le Groupe de luxe Kering a fait appel à Timescope afin de reconstituer le 40, rue de Sèvres, à la Belle époque. Le Groupe a souhaité offrir au public la possibilité de redécouvrir ce lieu à l’héritage exceptionnel à travers ces deux bornes de réalité virtuelle.

Offrir au public parisien et touristique une expérience inédite

À l’occasion de la 34ème édition des Journées européennes du patrimoine, Kering souhaitait faire découvrir l’Histoire de ce lieu exceptionnel de manière innovante. Le Groupe de Luxe a fait appel à Timescope pour proposer aux visiteurs de vivre une expérience inédite, un véritable voyage dans le temps in situ. Recréé à partir d’archives (plans, documents iconographiques, cartes postales du XIXe siècle…), d’échanges avec des historiens - et notamment avec la participation de Benjamin Mouton, architecte en chef des bâtiments historiques - le film de réalité virtuelle a offert au public une expérience immersive, sonore et réaliste, unique en son genre, à travers deux bornes Timescope placées à l’entrée du parcours de visite. Les visiteurs se retrouvaient dans la cour d’honneur de l’hôpital Laënnec, il y a 120 ans, jour pour jour, en septembre 1897. L’expérience est désormais disponible en ligne sur www.timescope.co/kering.

Laennec Timescope Kering.jpg

L'hôpital Laennec tel qu'il était

Construit en 1634, l’Hospice dit « des Incurables » a d’abord été consacré au soin des malades trop démunis ou trop gravement atteints pour être accueillis ailleurs. Recréé à partir d’archives (plans, documents iconographiques, cartes postales du XIXe siècle…), d’échanges avec des historiens - et notamment avec la participation de Benjamin Mouton, architecte en chef des bâtiments historiques - le film de réalité virtuelle a offert au public une expérience immersive, sonore et réaliste, unique en son genre, à travers deux bornes Timescope placées à l’entrée du parcours de visite.

IMG_8052.JPG

Un public conquis

Plus de 1000 personnes ont pu faire l'expérience de voyage dans le temps proposée par Timescope, grâce à un dispositif de deux bornes installées dans la Cour d'honneur. Un flux continu d'utilisateurs, de l'ouverture au public à la fermeture (et même au-delà !).